Institut des Hauts-de-seine - Institut 92 santé, solidarité, prévention

Ecole Française des Femmes d'Antony






« Projet d’enseignement solidaire qui défend l’éducation de la femme dans sa vie citoyenne, professionnelle et personnelle, l’École Française des Femmes, avec ses différents ateliers d'enseignement général, apporte une conception nouvelle de la promotion de la femme. »
Bénédicte de Kerprigent
Directrice générale de l’Institut des Hauts-de-Seine.

Créées en 2008 par l’Institut des Hauts-de-Seine, avec le soutien du Département des Hauts-de-Seine, les Ecoles Françaises des Femmes, auparavant appelées les écoles Femmes sans Frontières, permettent aux femmes d’enrichir leurs connaissances et leurs compétences dans leur vie quotidienne et d’être accompagnées dans leurs démarches personnelles et professionnelles.

Ces écoles visent aussi à susciter l’épanouissement, à donner à ces femmes confiance en elles et à les amener à l’autonomie dans leur vie personnelle et familiale.

Ce projet d’enseignement solidaire propose un enseignement général aux femmes désireuses d’améliorer leur cursus personnel, de les accompagner vers un retour à l’emploi ou vers une requalification professionnelle au sein de quatres écoles : Châtenay-Malabry ouverte en 2008, Gennevilliers ouverte en 2012 et Fontenay-aux-Roses ouverte en 2015 et Antony ouverte en 2017.

Grâce à l’intervention de professionnels (professeurs, psychologues, animateurs, juristes…) et à un programme éducatif complet avec principalement l’enseignement du français, des mathématiques, de la culture générale, de l’informatique, des nouvelles technologies, du droit, de l’expression orale...

L’Institut des Hauts-de-Seine souhaite privilégier la formation et l’éducation de la femme au-delà des diversités culturelles et sociales.

Comment les femmes connaissent-elles l’Ecole Française des Femmes ?
Dans de nombreux cas, ce sont les services de la mairie qui orientent les femmes vers l’Ecole Française des Femmes. Par ailleurs, les associations multi-accueils, notamment les ASL, peuvent également servir de relais. Le Pôle emploi ou les services sociaux constituent une troisième source pour les demandes de formation. Enfin, la prise de connaissance des cours et des ateliers se fait par le bouche à oreille dans le quartier.

Les inscriptions
Les inscriptions définitives se font à l’issue d’un entretien et d’un test de positionnement. Ce test permet de constituer des groupes de niveaux adaptés aux besoins et aux motivations des élèves.

Une adhésion de 15 € est demandée à chaque femme pour une année scolaire.

Le cursus se déroule sur une période de 2 à 4 ans, mais chaque élève peut quitter l’Ecole quand elle le souhaite pour accéder à une vie professionnelle.
 

Adresse de l'école d'Antony : 254 rue Adolphe Pajeaud